Texte: Etienne T.

Photos: Sterling Lorence, gracieuseté du SGC

Vous gardez des souvenirs impérissables de vos étés de jeunesse dans des camps de vacances ? Vous
n’oublierez jamais vos monitrices/eurs Grenouille, Bongo et Mowgli. Que des bons souvenirs…

Mais, attendez, il y a encore mieux ! Il existe même des camps de vacance où ton moniteur n’est pas
une adolescente boutonneuse que tu dois appeler Bouton d’or toute la semaine; il pourrait s’agir de nul
autre que Thomas Vanderham en personne.

Le légendaire bike park de Whistler héberge deux des camps les plus connus : le Camp of Champions et
le Summer Gravity Camp. Ce dernier offre une belle petite prime, tu peux même envoyer tes propres
enfants au camp de Bouton d’or et aller à ton camp de vacances de vélo de montagne. En effet, la
demande est telle que le SGC offre depuis 2 ans deux semaines de camp dédiées aux adultes (19 ans et
+) au lieu d’une seule par le passé.

Le Summer Gravity Camp est dirigé par l’un des pionniers du mouvement freeride: Andrew Shandro. La
liste des coachs est impressionnante : Tyler Moreland, Thomas Vanderham, Katrina Strand, Cam et Tyler
McCaul, Jordi Lunn, Geoff Gulevich, Matt Hunter, Wade Simmons, Kyle Norbaten, Curtis Robinson, Dave
Watson, Brandon Semenuk, Cam Zink, Joe Schwartz, pour ne nommer que ceux-là. À l’image de son
directeur, le SGC a résolument une approche freeride. Toutefois, pour étoffer le côté DH racing, Claire
Buchar fait également partie des coachs et nul autre que Steve Smith s’ajoute à la liste cette année. Bien
entendu, tout ce beau monde est très occupé et n’est donc pas présent à chaque semaine mais tout de
même avec une telle liste, quelques absents ne change pas la qualité du programme!

Pour l’été 2011, le SGC offre 5 sessions de 8 jours, du dimanche au dimanche, entre le 3 juillet et le 14
août 2011 (pas de camp durant Crankworx du 18 au 23 juillet). Il y a plusieurs combinaisons de prix
allant du camp seulement à tout le package avec location. Pour la plupart d’entre nous, le forfait camp/
logement/lift est le plus approprié, le tout pour la modique somme de 2 225,00$ (adulte) payable en un
seul versement. Il ne vous reste qu’à trouver un billet d’avion! Il est fortement suggéré d’arriver dans
la plage horaire mentionnée sur le site du SGC pour bénéficier de la navette du camp, sinon il pourrait
vous en coûter un autre 200$ (aller-retour) pour la navette de l’aéroport. Le prix inclus également le
déjeuner et un « voucher » pour le dîner. Les soupers sont au frais des campeurs. Toutefois, ceux-ci
sont logés dans une chambre de type condo avec cuisine complète. Les adultes sont seulement 3 par
chambre et les jeunes 4…il semble que les adultes soient moins enclin à payer une couple de mille
pour partager un lit double avec un autre dude! L’hôtel est tout près des pistes et il est adapté pour les
campeurs avec un gros cabanon pour ranger les vélos. Les chambres sont aussi toutes équipées d’un
Nintendo Wii avec quelques jeux, une belle petite attention.

Parlant de petites attentions, les campeurs au SGC sont enterrés sous les cadeaux des commanditaires :
un jersey custom SGC de Dakine, des poignées ODI lock-on custom SGC et des écouteurs JBL. Et c’est
sans compter le sac Dakine SGC pour les récidivistes du camp et le tirage à la fin de la semaine de prix
des commanditaires Fox (une fourche par semaine), JBL et Shimano (pédaliers et freins) où tout le
monde est sûr de gagner quelque chose.

La diversité des campeurs est impressionnante. Lors de mon séjour, il y avait une jeune mère de
famille de Calgary, un quinquagénaire, une japonaise, quelques européens, beaucoup d’américains

et un newfie, un vrai. Il y avait des gens de tous les calibres; du très débutant venu découvrir le sport
jusqu’aux experts venus se perfectionner tout en passant par le total touriste qui ne comprenait pas la
chance qu’il avait d’être là (devinez lequel). Certains en étaient même à leur 2e ou 3e présence au camp.
Pourquoi? Rider le bike park de Whislter est une chose, le rouler avec des pros pendant une semaine en
est une autre et c’est là que réside la beauté de cette expérience et où la somme déboursée pour y aller
prend tout son sens.

Pour maximiser l’expérience de chacun, les campeurs sont séparés en groupe par niveau dès le début.
Pour y parvenir, tout le monde descend la B-line (piste facile remplie de virages) sous le regard attentif
des coachs. Les groupes sont petits, environ 6-8 riders par coach ce qui favorise le « one on one
coaching».

Les coachs alternent chaque jour, on expérimente donc plusieurs personnalités et styles différents. Les
coachs couvrent un large éventail d’expérience et de style. Peu importe leur style et leur background,
chaque coach est avant tout un rider accompli de qui on peut beaucoup apprendre. De plus, chaque
coach a une approche bien différente vis-à-vis son rôle au camp. Il y a ceux qui prennent l’enseignement
au sérieux comme Katrina Strand, Tyler Moreland et surtout Andrew Shandro. Ce dernier vous suit
dans une piste et analyse vos moindres gestes. Et il y a ceux qui n’ont pas vraiment de plans de match,
qui commence chaque descente par : « Qu’est-ce que vous voulez faire? », comme par exemple Jordie
Lunn. Néanmoins, il est très drôle et il nous montre tout ce qu’on lui demande. À la fin de la semaine, les
campeurs sont donc certains d’avoir eu une belle variété de coachs et d’avoir couvert les techniques de
bases ou avancés selon le niveau du groupe : position du corps, freinage, jumps, choix de ligne, drop, …
jusqu’au bar spin si vous y tenez.

Pour un rider comme moi, qui roulait depuis une dizaine d’années mais, sans jamais s’être vraiment
concentré sur la technique, la formule du camp s’est révélée très efficace et ma courbe d’apprentissage
fut exponentielle!

Plus d’info à venir dans la part 2!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s