Avec la saison de descente qui est à nos portes, voici un petit rafraîchissement technique pour les virages avec les conseils de nulle autre que Chris Kovarik.

Photo 3_Chris K loose

L’été dernier j’ai eu la chance de faire un cour semi-privée de deux heures avec M. Kovarik en personne à Whistler.

Moi et mon nouvel ami pour l’occasion lui avons demandé de travailler sur les virages, les fameux corners en anglais, sur le plat et dans les bermes ainsi que des trucs pour la course comme le choix de lignes. Mon objectif non avoué était aussi de chercher à attaquer les pistes plus agressivement. Je voie difficilement quel autre rider pourrait représenter plus l’agressivité sur un parcours que Chris Kovarik!

Néanmoins, je ne savais pas trop à quoi m’attendre puisqu’il n’a pas la réputation d’être particulièrement sympathique et je n’avais rien entendu sur ses qualités comme coach. Surprise! Ça c’est avéré être un deux heures particulièrement instructif et divertissant.

Voici donc quelques conseils du grand Chris Kovarik incluant quelques autres trucs reçus dans d’autres cours pour compléter le portrait.

Set up du vélo

Chris suggère une pression des pneus pour quelqu’un d’environ 165 lbs à 21 psi en avant pour augmenter la traction et 27 psi en arrière, particulièrement si vous roulez des pédales flats car le poids est un peu plus vers l’arrière.

Position du corps

Il faut fléchir et sortir les coudes, sans exagérer non plus, et amener le menton au-dessus de la potence de façon à exercer de la pression sur le pneu avant. Ce fut une révélation pour moi, j’ai réalisé que j’étais trop sur l’arrière de mon vélo, je n’attaquais donc pas assez les virages. Il faut également maintenir le dos droit. Cette position permet de rester bas au-dessus du vélo de façon à avoir de la place pour bouger les bras afin de pencher le vélo dans les virages, particulièrement sur le plat.

Virages sur le plat (flat corners)

Dans un virage sur le plat, le corps doit rester le plus droit possible, c’est le vélo qui penche sous notre corps. Pour ce faire, on doit étirer le bras intérieur au virage, lever le coude extérieur et également pousser le pied extérieur vers le bas pour augmenter la pression sur les pneus.

Pour que le vélo aille où l’on veut, il faut le diriger. Pour se faire, dès l’entrée du virage l’on doit tourner vers la sortie à la fois la tête, le torse et les hanches. Il est également recommandé de sortir le genou intérieur, cela aide à tourner et sortir les hanches. En cas de perte de traction, si le corps est bien droit au-dessus du vélo, il sera alors facile de sortir le pied « moto style » pour récupérer. Autre truc intéressant : essayer d’aller placer le banc du vélo derrière le genou sorti, ça aide à faire pencher suffisamment le vélo.

Au niveau du freinage, il faut le faire avant le virage, pas de frein dans le virage. C’est là qu’il faut mettre une petite switch à off dans notre cerveau. L’objectif étant, bien entendu, de sortir le plus vite possible. La même logique s’applique aux virages dans les bermes.

Forme parfaite par Claire Buchar dans un virage sur le plat.
Forme parfaite par Claire Buchar dans un virage sur le plat.

Bermes

Dans un virage avec un berme, il faut pencher le corps avec le vélo. Jusqu’à quel point on peut se pencher? C’est de la physique, plus on va vite, plus le berme est vertical, plus on peut pencher. Pour se diriger dans un berme, dès l’entrée, on regarde vers la sortie avec les trois « yeux » : ceux qu’on a dans la face et celui dans le nombril.

Pour maximiser la traction, il faut traiter le virage comme si c’était le dos d’une bosse dans une pumptrack, on pousse la roue avant dans le virage puis on pousse avec les jambes à la sortie. On peut également pousser le pied extérieur vers le bas. Toutefois, si on enchaine 2 virages rapprochés, il n’est pas nécessaire de descendre le pied extérieur car on perd du temps à essayer d’alterner les pieds, mieux vaut se concentrer sur la position du corps pour enchaîner les virages.

Pour la ligne à suivre dans un berme, il faut rouler le plus haut possible à l’entrée du berme puis couper vers le bas. En présence d’un long virage ouvert, on suit le berme tout le long.

En cas de perte de contrôle ou si on sent que l’on ne tourne pas assez, on peut pencher un peu plus le vélo sous notre corps, un peu comme dans un virage plat.

Chris Kovarik "rail" un beau berme.
Chris Kovarik « rail » un beau berme.

Choix de lignes

Au niveau des virages, il faut chercher la ligne qui permet de prendre un virage le plus large possible afin d’en sortir le plus vite possible. Il faut juste ouvrir l’œil et regarder les autres faire peut aussi aider. Chris nous a montré une ligne sur la très populaire A-Line dans la seule section boisée vers la fin, un virage 90 degré sur un « mur » à 45 degré. C’était fascinant de voir de très bon rider arriver en fou et perdre toute leur vitesse en fonçant direct dans le virage/mur alors qu’une belle ligne sur la gauche, un peu caché par un arbre, permet de prendre le virage plus large et d’en sortir beaucoup plus rapidement!

Chris nous a également montré à pomper le terrain le plus possible dans les sections techniques pour tenter de prendre de la vitesse sans pédaler. Il faut essayer d’identifier le plus possible de dos de bosses sur tous les obstacles du terrain : une roche, un trou ou même une grosse racine.

En 2 heures de cours, Chris a enchaîné des bonnes démonstrations, des drills de pratique et des descentes sous l’œil du pro qui corrige nos mauvais plis. Mais le plus l’fun demeure d’essayer de suivre M. Kovarik dans une section technique ou sur la A-Line, malade!

Pour rejoindre Chris Kovarik ou Claire Buchar ou pour plus d’infos sur Kovarik Racing, allez sur www.kovarikracing.com ou sur Facebook. Chris et Claire sont tous deux des PMBI (Professional Mountain Bike Instructor) de niveau 2 et sont basés à Whistler durant l’été.

Texte : Etienne T.

Photos : Ian Hylands

KR-logo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s