L’histoire se répète…
 

C’est le weekend du 7-8-9 juin, que se tenait la 2e étape de la Coupe du Québec de descente au Mont Owl’s Head pour une 2e année consécutive. Pendant que les pros de la Coupe du Monde se trouvaient au pays de William Wallace, l’Écosse, sous un ciel bleu et un soleil plombant, les coureurs québécois ont retrouvé le Mont Owl’s Head comme ils l’avaient laissé en octobre dernier: ; ciel très gris, pluie ou crachin quasi en continue. Une météo typiquement… écossaise!

 

L’histoire se répète donc: Maaxx Events a de nouveau organisé un événement d’une très haute qualité hors pair, et le parcours ressemblait encore une fois à une grande coulée de fudge ou de beurre de peanuts, c’est selon votre préférence.

 

TeamBikes

 

Les Wetscream ou autres spikes étaient à nouveau à l’honneur cette année mais le marché noir des pneus fut moins intense étant donné que tout le monde qui était présent, ou presque, savait à quoi s’attendre. C’est probablement aussi pour cette raison que le taux de participation des coureurs fut malheureusement plutôt faible. En effet, dès le début de la semaine la météo s’annonçait mal et pour une rare fois, Météomédia ne s’est pas trompé. Par exemple, l’une des catégories généralement la plus populeuse, Senior Sport, ne comptait que 20 inscrits dont 12 ont pris le départ par rapport à 36 au Mont Tremblant.

 

Le parcours était le même que l’an dernier avec les 2 nouveaux bois ajoutés, l’un au début et l’autre tout près de la fin pour laisser la place au parcours de dual slalom. Trois virages dont 2 off camber ont été ajouté avant le nouveau bois. Ce dernier était plutôt serré et dur sur le momentum, plusieurs coureurs, Élite inclus, ont mentionné l’avoir traversé avec la bonne veille méthode de la trottinette! À la sortie de cette forêt obscure, la désormais célèbre section sur la piste de ski attendait les coureurs à bras ouverts, à la différence près que cette année, les pneus étaient déjà couverts de bouette avant même d’y arriver en raison de la nouvelle section au-dessus.

BasMajor
 

La piste en soit est quand même très intéressante et variés, malgré la constante boue : des bois serrés, plus techniques ou plus rapide, des opens en tout genre (abrupte, off camber, plus réglo aussi). C’est dommage que l’on ne puisse goûter pleinement aux fruits du dur labeur de la poignée de bénévoles qui ont passée un samedi chaud et humide à travailler le parcours le samedi précédant l’événement.

 

Évidemment, le fait que le parcours soit nouveau et peu utilisé multiplie les effets de la pluie. Si la course s’était tenue à Bromont ou Camp Fortune le même weekend, jamais il n’y aurait eu autant de boue sur la piste!

JohnLef
 

Qualification

 

Une descente de qualification pour les Senior Élites était prévue programme pour samedi en fin d’après-midi. Cette descente de qualification ne s’est pas avérée être tout à fait représentative puisque certains coureurs ont décidé de ne pas y prendre part alors que d’autres ont goûté à la justice de la FQSC en se voyant refuser la descente faute de porter tout l’équipement règlementaire dont Hans Lambert. Ces coureurs ont donc été automatiquement relégué à partir les premiers le lendemain. Néanmoins, c’est Samuel Thibault de Lama Cycles qui a obtenu le meilleur temps suivi de Simon Dallain (Lessard Bicycles) et Philippe Cyrenne Blanchard (Sports aux Puces / Norco).

IMG_0440
 

La course

 

Incroyable mais vrai, les nuages ont fini par se lever vers la fin de l’avant-midi et le soleil s’est même mis de la partie. La visibilité améliorée fut la bienvenue mais si le soleil était sorti dès le début de la matinée les conditions de la piste auraient pu être considérablement dégradées, en effet, la bouette aurait épaissi et serait devenu beaucoup plus collante sur les pneus.

 

Hugo Langevin de Cycles Performance/Niquet a remporté la course chez les Junior Expert tout en mettant la table pour les Senior Élites en affichant un temps de 3:47 ce qui lui aurait valu d’être dans le top 10. Il a également devancer de 10 secondes son plus proche rival, Benjamin Després Morin.

IMG_0363
 

Du côté des Sénior Élites dames seules 3 participantes ont pris le départ, podium garanti! Les 2 dernières coureuses ont franchi la ligne d’arrivée à une vingtaine de secondes d’intervalles. Puis sans avoir été annoncé, Andy Thibodeau a pris tout le monde par surprise en surgissant de la forêt à son tour quelques secondes plus tard. Il a inscrit un temps de 4:05.

 
IMG_0376
 

Partie en 3e position, Jonathan Lefrançois de l’équipe Cycles Néron Specialized a tout de suite abaisser la barre considérablement en affichant un temps de 3:43.9. Hans Lambert (Xprezo) est passé près d’abaisser la marque de Jonathan avec un 3:45. C’est le prochain coureur, Matt Nielsen de l’Ontario, qui y arrivera en inscrivant un 3:40. Tout de suite après, Julien Laramée est venu bien près de prendre la tête avec un 3:42, suffisant par contre pour passer devant son coéquipier Jonathan Lefrançois.

 
IMG_0391
 

Puis les coureurs se succèdent et lorsqu’il ne reste que 4 coureurs, le top 3 est toujours Matt Nielsen, Julien Laramée et Jonathan Lefrançois. Mathieu Lagrange viendra troubler la fête en s’insérant entre Matt Nielsen et Julien Laramée avec un 3:41. Philippe Cyrenne Blanchard décida de prendre les choses en mains (et de ramener ce gros nosedive) en inscrivant le seul temps de la journée sous les 3:40 avec un 3:39. Samuel Thibault et Simon Dallain ne réussiront pas à s’insérer dans le nouveau top 5 en réalisant les 6e et 7e meilleurs temps de la journée, respectivement.

 
IMG_0473
 
IMG_0525
 

On peut voir les résultats complets ICI.

 

Dual Slalom

 

Mais ce n’était pas tout, les bonnes gens de Maaxx Events ont ajouté une compétition de Dual Slalom au programme du weekend. Celle-ci se déroulait sur deux parcours parallèles d’une trentaine de secondes d’où le « dual » parsemés de virages plats et de bermes d’où le « slalom », il faut que ça tourne!

 
IMG_0971
 

Le départ était un brin intimidant, les coureurs étaient juchés sur une belle start gate en bois confectionnée à la main par Édouard Lévesque. Pourquoi avoir une gate pneumatique lorsqu’un loquet en métal actionné par un grand coup de masse peut aussi bien faire l’affaire!

 
IMG_0537
 

Une descente de qualification en solo pour tous (amateur et pro) a eu lieu le samedi vers 17h30 pour déterminer les pairs de coureurs du lendemain. Les séances de pratique ont donné lieu à plusieurs duels impromptus aux grands plaisirs des autres coureurs et des spectateurs.

 
IMG_0558
 

La compétition principale s’est déroulée après la remise des médailles de la descente. Chez les pro, la grande finale a opposé Samuel Thibault à Jonathan Lefrançois. Ce dernier a conclu la compétition en ayant remporté tous ses duels ce qui lui valu évidemment la 1ère place. Antoine Larose a remporté la petite finale devant Hugo Langevin.

 
IMG_1047
 

Conclusion du Dual Slalom: juste trop l’fun, à refaire absolument!

 

En terminant, il ne faudrait pas passer sous silence le travail du commentateur de la journée, Phil Bergeron, qui a su manier le micro de brillante façon d’une main alors que l’autre était dans une écharpe, résultat d’une blessure à l’épaule. Nous aurons le plaisir de l’entendre à nouveau lors des prochains rendez-vous organisés par Maaxx Events.

 

En ce qui concerne les conditions à Owl’s Head, espérons seulement que le bon vieux dicton « jamais 2 sans 3 » ne s’appliquera pas pour l’an prochain.

 

Prochain rendez-vous de la Coupe Québec: Sugarloaf au N.-B. le 30 juin dans le cadre du Festival Adrénaline.

 

Texte: Etienne T.
Photo: Sebastien Desbordes et Edouard Levesque