Arche Red Bull et Phil Bergeron sur le mic.
Arche Red Bull et Phil Bergeron sur le mic.

Pour faire changement, c’est sous un ciel presque tout bleu et une température confortable que c’est déroulé la première course de la série B-Maaxx à Bromont, samedi dernier le 15 juin.

Les conditions de terre était également très « tacky » donc parfait pour s’enfiler des bermes. Cela tombait bien puisque les organisateurs ont choisi la piste 57 du Versant du Lac pour l’occasion. Cette piste exige deux habiletés essentiels: virer dans un berme et pédaler. C’est pour cette raison que nous avons vu plusieurs compétiteurs utiliser un vélo all-mountain.

La formule des coupes B-Maaxx est simple et efficace: parcours intermédiaire accessible à tous et ambiance décontractée dans un cadre pas trop rigide. Le but est d’initier les jeunes à la course comme Lucas, 13 ans, inscrit dans la catégorie amateur. Pour les autres, on le fait pour le fun ou pour s’entraîner. Un autre avantage des courses B-Maaxx est de se tenir sur une seule journée, cela permet à beaucoup de riders d’ajouter 3 courses à leur saison sans hypothéquer un weekend complet ce qui exige souvent une logistique et des coûts importants.

Truck Red Bull
Truck Red Bull.

Pour cette 2e saison, Maaxx Events a décroché un partenaire de taille: Red Bull Canada qui commandite notamment un concours  de whip, dûment nommé le « Whip-off », sur le dernier jump de la piste 52 fraîchement remodelé avec une transition plus large pour permettre les atterissages sideways! Les concurrents se sont exercés pendant une heure puis les juges ont identifié 5 finalistes. Incapable de se décider, les juges ont exigé un dernier duel entre Ben Rioux (Xprezo) et Jonathan Lefrançois (Cycle Néron/Specialized). Ben Rioux a fait un long, long… juste un peu trop long whip résultant en un atterrissage corsé, ce qui a permis à Jonathan Lefrançois de l’emporter avec un beau whip bien maîtrisé et d’empocher 200$ en passant Go.

Jonathan Lefrançois "fast and low" vers la victoire.
Jonathan Lefrançois « fast and low » vers la victoire.

Mais la journée de travail de Jonathan n’était pas terminée puisque ce dernier est allé remporté la course B-Maaxx avec un temps de 1:51 soit près de 5 secondes sur ses plus proches rivaux, en ordre: son coéquipier Julien Laramée, Samuel Thibault et Philippe Ricard de Lama Cycles, tous à 1:56 et des poussières. Sur un parcours aussi court et avec une compétition féroce, 5 secondes c’est toute une marge! En 2 weekends, Jonathan a démontré qu’il est un coureur très polyvalent: une 5e place à Owl’s Head en descente et des victoires en dual slalom, au Whip-off et à la course B-Maaxx. De quoi faire oublier la « nage dans la rivière » à Tremblant.

Jonathan Lefrançois et sa monture du jour: Specialized Stumpjumper EVO. Chest de Dom Ménard en prime.
Jonathan Lefrançois et sa monture du jour: Specialized Stumpjumper. Chest de Dom Ménard en prime.

Inscrivez-vous en grand nombre à la prochaine édition des courses B-Maaxx de Bromont le 20 juillet prochain.

Texte et photos: Etienne T.