La saison approche à grand pas bien qu’un peu retardé en raison de la neige abondante de l’hiver. Ce sont les kayakistes qui en profitent maintenant avec des belles rivières pleine d’eau. C’est le temps de planifié la saison. La FQSC a publié un calendrier des Coupes Québec qui laisse du temps pour se promener mais qui commence vite avec Tremblant et Bromont back à back!
 
Voici la suite d’une suggestion de road trip à la portée de tous sur la côte Est des États-Unis. Vous pouvez lire la Partie 1 ici.
 
Après une bonne grosse journée bien rempli à Kingdom Trails et une bonne nuit de sommeil au Fairbanks Inn à St. Johnsbury, reprenez la direction Sud sur la I-91 en direction du New Hampshire, cap sur Highland Mountain Bike Park. Pourquoi ne pas ajouter un peu de piquant et d’inconnu avec un petit détour à Attitash Mountain Resort à Bartlett, NH. Vous n’avez qu’à sortir en direction de la 302 E et roulez environ 30 minutes. Vous passerez dans un décor montagneux pittoresque et devant le célèbre Mont Washington.
 
 
Attitash Mountain Resort
 
Attitash vaut le détour pour ceux qui apprécient découvrir des nouvelles pistes et le style plus old school; moins travaillés, plus techniques. Quelques belles surprises vous attendent dont une longue section très à pic en ligne droite avec un virage à 90 degrés en bas dans un bac de sable… intéressant comme concept!
 
Un vidéo vaut 1 000 mots:

Ray Syron and Kevin Littlefield shred Attitash from Lambchops on Vimeo.

 

Le principal défaut d’Attitash est que malgré la bonne grosseur de la montagne et le fait qu’ il semble y avoir beaucoup de pistes, on en fait rapidement le tour car les sections techniques sont relativement courtes et séparées par de longues traverses de pistes de ski alpin. La montagne est peu achalandé alors on a le temps de faire le tour du jardin en une bonne journée.
 
Ensuite, on reprend la route en direction de la I-91 South vers l’un des nombreux hôtels de Tilton à proximité de Highland ou plus bas à Concord, la capitale du New Hampshire avec plus de choses à faire en ville le soir!
 
 
Highland Mountain Bike Park
 

The one and only.
The one and only.

 
La renommé de Highland n’est plus à faire. En quelques années, la colline Highland a su s’imposer comme un incontournable sur la côté Est notamment en raison de son omniprésence dans les médias en ligne et les magasines dont Decline. Il ne faut pas non plus négliger la compétition annuelle de slopestyle, le Claymore Challenge, qui attire chaque année des grosses pointures. Probablement qu’un propriétaire businessman aguerri ayant fait fortune à Silicon Valley n’est pas non plus à négliger.
 
À l’instar de Whistler, Highland est le laboratoire du progrès de la progression pour la côte Est. Le développement s’est accéléré ces 2 dernières années avec l’ajout de nouvelles pistes et des travaux majeurs dans certains classiques.
 
Parmi les nouveautés, on compte les sections Bone Saw et Power hour avec des gros stunts de freeride. ODB complète l’offre de pistes plus techniques/pure DH avec la toujours jouissive Maiden Voyage.
 
Au niveau des gros travaux, Hellion est maintenant un joyau de haut en bas avec un bon flow et des beaux jumps. Parlant de flow, la piste principale de Highland sous le chairflit, la NE Style en manquait cruellement et elle a été complètement retaper l’été dernier et ré-ouverte vers la mi-juillet. Les débutants ou ceux qui veulent juste railer des berms pour le plaisir sans risqué sa vie peuvent trouver leur compte dans Happy Hour et Cat’s Paws. Comme le nom le dit, on a l’impression d’être un petit chat qui s’excite, saute partout mais atterrit toujours en douceur sur ces pattes…
 
Rampe version NE-Style rénovée - Commitment requis.
Rampe version Hellion rénovée – Commitment requis.

 
Version Cat's Paws, nice and easy...
Même genre de rampe, version Cat’s Paw, nice and easy…miaouuw

 
Il y a à peine 4 ans, presque tous les obstacles sur la montagne étaient des bonnes vieilles drops de tailles et de styles variés. Il suffisait d’aller juste assez vite pour clairer la rampe et se laisser tomber… Mais le progrès est inévitable et la tendance va vers des obstacles plus gros, avec des gaps et requérant plus de vitesse, plus de skills et définitivement plus de commitment que jamais!
 
La progression; vitesse et force G requises!
La progression; vitesse et force G requises!

 
LA drop sous les chaises, plus haute et plus loin qu'avant...
LA drop sous les chaises, plus haute et plus loin qu’avant…fini les 3 petits coups de pédales pour y arriver!

 
Après une journée sur les trails, quoi de mieux que de terminer la journée à chercher Robin des Bois dans les dirt jumps de la Forêt de Sherwood, sur la pumptrack ou encore bien au chaud, même très au chaud, dans le « Highland Training Center » intérieur, pour bien éponger sa sueur dans le foam pit après une tentative de back flip. Encore ici, il y en a pour tous les goûts et les niveaux.
 
La Forêt de Sherwood
La Forêt de Sherwood

 
On peut définitivement rester plusieurs jours à Highland sans jamais s’ennuyer.
 
Un gros avantage de l’emplacement de Highland plus au Sud et l’absence de ski l’hiver est que la saison a débuté le 1er mai cette année et se termine généralement en novembre! Pour les coureurs de la Coupe Québec, c’est un camp de printemps idéal avant les 2 premières courses de la saison!
 
 
Lowland…

Tant qu’à être rendu si près de la mer, pourquoi ne pas aller se relaxer un peu les pieds dans le sable ou faire du surf confortablement coincé dans un beau wetsuit. Il y a plein de belles plages du Maine et du New Hampshire à environ 1h à 2h de Highland dont la plus célèbre (1 heure) est Hampton Beach. Arrêtez-vous sans faute au Cinnamon Rainbow Surf Company pour toutes questions ou location de planches et cour de surf, un vrai beau surfshop. Il est aussi possible de faire du surf plus au Nord à Ogunquit ou Higgins Beach, petite plage tranquille (Arlberg Ski and Surf Shop ou Black Point Surf Shop).
 
P1000123 - Version 2
 
À retenir; plus il fait mauvais dehors, plus il y a de chance que les vagues soient bonnes. On peut aussi consulter les sites spécialisés pour savoir si ça vaut la peine de descendre jusqu’au niveau de la mer: surfline.com ou magicseaweed.com.
 
Bon été!